Le « Art Drop Day »

730b261bca490a02-logo

Certains qui me suivent sur Instagram ou Twitter (si ce n’est pas votre cas, je vous invite à le faire !) ont dû se demander, la semaine dernière, si je ne commençais pas à perdre la tête à laisser des sérigraphies dans les rues de Clermont-Fd.

Art Drop Day : Quésako ?!

Hé bien figurez-vous que j’ai tout simplement participé à un événement que j’ai découvert il y a peu.
Son nom ? Le Art Drop Day.
Le principe ?
Partager son « art » gratuitement à des inconnus en laissant dans la rue un dessin, un tableau, une photo ou quelques créations que ce soit, accompagné d’un petit mot explicatif et des détails de contact.
Quand ? Le premier mardi de Septembre de chaque année.
? Partout dans le monde !
C’est finalement un peu comme ça a pu arriver sur Facebook il y a quelques temps avec la mode des « je veux inonder Facebook de … » mais dans la vraie vie cette fois.

L’idée nous vient d’un artiste américain du nom de Jake Parker. En plus d’avoir un talent incroyable crayon en main (vous DEVEZ aller voir son site Internet et notamment la section Fan Art et/ou le suivre sur Instagram !), ce bon Jake a aussi de très bonnes idées et celle ci est en train de faire son chemin.

Un phénomène en expansion

Si pour l’instant le phénomène n’est pas encore hyper populaire, il commence à être un peu connu – notamment en Amérique du nord – et de plus en plus de monde partagent leur « Art Drop » le jour J (ou certains comme moi, le lendemain !) avec le #artdropday. Un certain nombre d’artistes plus ou moins connus commencent à se prendre au jeu. D’ailleurs pour ceux qui ont beaucoup de followers sur les réseaux sociaux, le Art Drop Day se transforme en véritable chasse aux trésors, les artistes utilisant photos Instagram ou Tweets énigmatiques pour distiller quelques indices pour trouver les précieux butins.

Certains se sont même servis des Pokestop de PokemonGo pour donner des indices pour trouver … des fan art de Pokemon !

Un peu de tout, beaucoup de Pokemon

Justement, puisqu’on parle de Pokemon, c’était définitivement l’un des thèmes très (très !) récurrents parmi les dessins « droppées » cette année. Folie PokemonGo oblige, et j’imagine que le côté « chasse au Pokemon en vrai » a du jouer également. Mais heureusement il n’y avait pas que ça.

On pouvait retrouver aussi pas mal de fan-art assez chouette autour des univers de la pop culture : Star Wars, Tortues Ninja, Stranger Things, Super Héros, Jeux vidéo … bref tous ces univers à la mode actuellement chez les jeunes artistes.

Et évidemment des créations plus originales dans des styles très différents.

Je vous ai mis, en galerie ci dessous,  une petite sélection d’Art Drop sur lesquels j’aurais bien aimé tombé « par hasard » ! Certains c’est du gros niveau ! J’ai, d’ailleurs, découvert pas mal de nouveaux artistes très cool sur le hashtag #artdropday.

Le Art Drop Day à Clermont-Fd !

Tout de suite emballé par le concept, j’ai, moi aussi, décidé de jouer le jeu du Art Drop. avec deux sérigraphies dans les rues de Clermont. La première : Finn en petit format issue de ma série TFA Quotes. Il y avait eu un soucis au moment de la sérigraphie puisque les empreintes n’avaient pas été sérigraphiées. J’ai donc fait les empreintes « à la main » et me voilà avec un exemplaire spécial Art Drop.

Star Wars oblige, je voulais la mettre dans un endroit où elle trouverait quelqu’un qui saurait l’apprécier à sa juste valeur. Quel meilleur endroit alors que devant le Lego Store de Jaude 2 ?! Et il n’a pas fallu longtemps pour que je reçoive un tweet m’indiquant qu’elle avait trouvé une nouvelle maison !

Malheureusement, le deuxième Art Drop, une des sérigraphie Polaroïd, n’a pas connu le même destin ! Laissée dans l’un des mes endroits préférés de Clermont, à savoir près de la fontaine de la Place de la Victoire, elle fût victime d’un mauvais choix stratégique de ma part : oublier qu’il s’agit surtout d’un lieu où les enfants jouent et courent partout. Et c’est en train de sécher sur un bord de la fontaine que je l’ai retrouvé une bonne heure après le « drop », visiblement suite à un petit bain pris à l’insu de son plein grès.

Malgré cette mésaventure, c’était tout de même une belle expérience. Le moment de laisser les sérigraphies fût plus difficile que je ne le pensais. Essayer d’éviter les regards des gens autour, se demander si quelqu’un allait les trouver et ce qu’ils allaient en faire, si allaient aimer ça, c’est un processus un peu intimidant finalement. Mais c’était cool. Et j’espère bien que, par cet article ou par mon Art Drop, d’autres suivront à Clermont et partout ailleurs dans le monde !

Posted in Focus on and tagged .

Laisser un commentaire